Est-ce que la soumission d’un article scientifique est trop pointue ?

Depuis le début de mes études graduées jusqu’à tout récemment,  j’appréciais la soumission d’un article scientifique pour publication. Beaucoup de temps s’écoule entre l’écriture d’un protocole de recherche et le produit fini qu’est le manuscrit. La soumission de ce manuscrit à un journal scientifique est était une étape excitante.

Ce processus gruge de plus en plus de temps ! Comme une collègue me le disait tout récemment, cette étape est sur le point de nous prendre plus de temps que d’écrire l’article (qui peut prendre beaucoup de temps) !

J’ai surtout un problème avec la mise en page de l’article. En effet, chaque journal scientifique demande sa propre mise en page lors de la soumission:

  • Vous devez utilisez le sous-titre Methods au lieu de Methods and Materials;
  • Vous devez utilisez kPa au lieu de mmHg lorsque vous discutez de pression partielle en CO2;
  • Les sections Acknowledgement et Funding devrait être à la fin de la page titre et non après la conclusion;
  • Il ne devrait pas y avoir plus de 40 références dans votre article;
  • Les références citées dans le texte devrait ressembler à (Brassard et al. 2012) et non à (12);
  • etc.

Lorsque l’article soumis ne répond pas aux instructions de la bible (instructions à l’intention des auteurs), il nous est renvoyé sur le champ. Un délai supplémentaire s’ajoute donc avant l’envoi de notre article aux réviseurs.

Pourquoi ne pouvons-nous pas tout simplement soumettre nos articles en utilisant une mise en page standard pour tous les journaux scientifiques. Des professionnels de la mise en page pourraient s’amuser à leur guise par la suite.

Cela nous sauverait tellement de temps… Il me semble que cela va de soi…non?

Félicitations !

Dans la section « bonnes nouvelles », une de mes étudiantes à la maitrise (en tant que directeur) a effectué son dépôt final hier ! Elle est la troisième étudiante de mon laboratoire à graduer !

Son mémoire s’intitule Impact du diabète de type 2 bien contrôlé et sans complications cardiovasculaires sur la consommation maximale d’oxygène, la cinétique de la consommation d’oxygène et la cinétique de la fréquence cardiaque.

Félicitations à Joanie et bonne chance pour la suite !

Des bonnes journées, des mauvaises semaines…

Comme le disait si bien mon directeur de recherche au doctorat:

En recherche, il y a de bonnes journées et de mauvaises semaines!

Je vous confirme que je suis dans une mauvaise semaine !

Dans ma dernière chronique, je vous racontais avoir soumis un article (premier auteur) à un second journal après avoir reçu un courriel m’informant que notre papier avait été retiré du processus de révision, n’ayant pas enregistrée l’étude dans une base de donnée publique.

Et bien, aussitôt soumis, aussitôt refusé ! En effet, l’éditeur nous a envoyé sa décision en début de semaine (trois jours après la soumission, incluant la fin de semaine): Refus sans envoi aux réviseurs. Il avait de bons points. Nous allons les prendre en considération et soumettre à un troisième journal.

Je viens également de recevoir des nouvelles d’un autre papier soumis (auteur senior) à la fin du mois d’avril. Même résultat: Refus ! Si on cherche le positif, un des réviseurs avait des commentaires assez constructifs (ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas). Même plan de match pour celui-ci. Mon étudiante va retravailler le papier et nous allons le soumettre à un deuxième journal.

Ironiquement, je viens de recevoir deux invitations à réviser un article depuis le début de la semaine…Engagez-vous, qu’ils disaient ! Au moins, je suis considéré comme un expert du domaine ! :-)

#rookiemistake

Il y a deux semaines, j’ai soumis un article pour publication dans un excellent journal relié à mon expertise de recherche. J’étais très content car cet article présente les premiers résultats de physiologie vasculaire cérébrale provenant de mon laboratoire.

Je reçois tout bonnement un courriel du dit journal mercredi dernier. C’est alors que je me dis: « Il est beaucoup trop tôt pour recevoir une décision ». En fait, je m’attendais à recevoir la décision dans environ 6 semaines, ayant déjà soumis un article à ce journal.

Et bien en effet, ce n’était pas la décision mais un courriel m’informant que l’article était retiré du processus de révision, car il n’avait pas trouvé de phrase déclarant que l’étude avait été enregistrée dans une base de donnée publique (exemple).

Bien voyons !!! Je croyais vraiment que seules les études randomisées contrôlées full chromées devaient être enregistrées !!! Il faut savoir que durant les dernières années, j’ai surtout travaillé sur de petites études invasives (souvent chez des sujets sains)… cette règle ne s’applique pas (ou plus précisément: pas encore) sur ces petites études.

Ainsi vient de s’envoler la possibilité de publier dans un excellent journal…la conséquence d’un tout petit oubli (en fait, je ne le savais tout simplement pas!) de ma part…soupir…

Je viens donc de soumettre à un autre excellent journal, où cette règle demeure floue (pour le moment), après avoir travaillé environ 6 heures sur le processus de soumission (formatage, soumission en ligne, signatures, etc.).

Il va s’en dire que ceci était tout à fait imprévu !!! Cette nouvelle a vraiment dérangé mon plan de match des deux derniers jours!

Allez, doigts croisés maintenant !

P.S. Pourquoi #rookiemistake comme titre ? J’ai utilisé ce mot-clic (hashtag) en commentant la nouvelle à chaud sur twitter…

En route vers l’agrégation #1

Septembre 2014.

C’est à ce moment que je soumettrai ma demande d’agrégation. J’ai donc 15 mois pour préparer mon dossier qui devra comprendre:

  1. Une lettre de demande d’agrégation
  2. Un rapport consolidé;
  3. Un curriculum vitae à jour
  4. Des lettres d’appui extérieur;
  5. Mes charges de travail;
  6. Mes rapports annuels d’activités;
  7. Les appréciation de cours (effectuée selon une procédure systémique);

Je publierai donc des billets intitulés « En route vers l’agrégation » pour présenter les différentes étapes du processus et discuter des enjeux et difficultés reliées à la démarche.

La première étape de la démarche est maintenant franchie… Les documents Résumé du processus d’agrégation et Guide de préparation du rapport consolidé – Agrégation sont imprimés!

L’été, le professeur et les vacances…

L’été arrive à grands pas ! Nous en avons d’ailleurs eu un aperçu ces derniers jours avec les merveilleuses journées ensoleillées.

Qui dit été dit vacances… et le fameux commentaire:

Ah, vous les professeurs d’université, vous êtes gras dur en congé tout l’été!

Je recommande donc à tous ceux qui pensent la même chose de lire le chapitre 2.1 (pages 15 à 17) de ce document.

Alors, la réponse est NON, la fin des cours ne signifie pas congé pour nous…

merci.